Dans le dernier numéro d'Océanes, le bimensuel de la ville du Havre, le groupe de la majorité municipale veut faire du Havre "un exemple en matière d'écologie locale et collaborative (...) En s'engageant pour l'écologie, notre municipalité s'engage aussi pour la santé (...) dans un environnement sain et respirable."

Fort bien et souhaitons que le ville communique aussi en direction des victimes des pétarades de motards énervés. La ville sait communiquer contre d'autres fléaux comme les problèmes posés par les goélands. Après les mots , des actes ?

Sur les panneaux lumineux des routes d'accès à la ville, (3 panneaux sur la D6382) on peut lire:

"les deux roues sont vulnérables. Respectons les". Soit. On peut demander la réciproque ? 

IMG_20180513_144134